Sauvons les Serres d'Auteuil

Contacter l'auteur de la pétition

VIBRANT APPEL POUR LA SAINTE-VICTOIRE

2021-02-18 15:41:42

    BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D’AUTEUIL,

JE VOUS AI DEJA ALERTE SUR LE DANGER COURU PAR UN AUTRE GRAND SITE PATRIMONIAL, CELUI DE LA MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE CHERE A CEZANNE, DEFIGUREE PAR UNE SERIE DE 22 EOLIENNES DRESSEES SUR LE CIEL.

sppef_cezanne-sainte-victoire2.jpg 

LA TRES ACTIVE ASSOCIATION NATIONALE « SITES ET MONUMENTS », QUI AVAIT DEFENDU LES SERRES D’AUTEUIL, S’OPPOSE MAINTENANT AU PROMOTEUR DE CE DESASTRE. RAPPELEZ- VOUS : après huit années de combat contre la fédération de tennis et la mairie de Paris, NOUS AVIONS ETE DEBOUTES PAR LE CONSEIL D'ETAT, MAIS CELA NE VEUT PAS DIRE QU’IL FAUT RENONCER A PRESERVER LES SITES PATRIMONIAUX, CAR LES TEMPS CHANGENT…  

Et COMME POUR LE COMBAT EN FAVEUR DES SERRES D'AUTEUIL, IL FAUT POUVOIR RETRIBUER LES AVOCATS ! 

VOICI LA DERNIERE MISE A JOUR DE LA PETITION de "SITES ET MONUMENTS":   

"VIBRANT APPEL EN FAVEUR DE LA SAINTE-VICTOIRE !

 Sandrine ROLENGO Marseille, France 16 FÉVR. 2021

—  Une trentaine de personnalités de tous horizons vient de publier, dans Le Figaro du 4 février dernier, un appel tout simplement intitulé :

Les éoliennes qui défigurent le massif de la Sainte-Victoire doivent être démontées !

On ne peut pas être plus direct, et cette tribune énergique est signée par des personnalités les plus diverses : notamment Stéphane Bern dont c'est la vocation première bien sûr, mais aussi Bernard Foccroule, directeur pendant de longue années du Festival lyrique d'Aix-en-Provence, Denis de Kergolay, président de French Heritage Society, Jean-Claude Casanova, directeur de la revue « Commentaire », Anny Duperey, comédienne, Andreï Makine, écrivain, de l'Académie Française, Eric Roussel, historien, membre de l'Institut, Julien Lacaze, président de l'association Sites & Monuments, etc.

Bref tous les domaines sont représentés (la liste complète est à consulter sur FigaroVox)

Il est rare qu'un tel ensemble de personnalités prenne position aussi haut et fort en faveur d'un site offrant, selon elles, « un concentré de civilisation ». Désormais aucun responsable concerné ne peut l'ignorer : l'ensemble formé par le massif mondialement connu de la Sainte-Victoire, inlassablement peint par Cézanne, prolongé par le massif de la Sainte-Baume et la basilique de Saint-Maximin, est défiguré par 22 monstres de béton érigés sur la crête de la Sainte-Victoire. S'élevant à 125 mètres, ils mesurent trois fois la hauteur de la basilique Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille.

Comme la tribune le souligne et comme vous le savez si bien, il s'agit pourtant d'un paysage emblématique autant qu'un site riche en végétaux et espèces protégés.

Le déroulé des événements traduit le même mépris sur le plan juridique :

-  Le 10 février 2020, le tribunal administratif de Toulon donne raison à "Sites & Monuments" en considérant que l'autorisation environnementale délivrée aux éoliennes, avant l'application du régime plus strict des « installations classées pour la protection de l'environnement », est caduque. Le promoteur doit donc demander une nouvelle autorisation, plus exigeante, et suspendre ses travaux .

-  Faisant fi du jugement, le promoteur éolien Provencialis, filiale d'une société suisse, entreprend des travaux de défrichement et de terrassement, déversant quelque 33 000 tonnes de béton dans la roche concassée ! Ces travaux n'auront aucune base légale pendant près de 4 mois, avant qu'un arrêté du préfet du Var, datant du 29 mai 2020 - également attaqué par "Sites & Monuments" -, n'accorde au promoteur un délai d'un an pour régularisation. 

« Il en résulte que l'essentiel des travaux a été réalisé sans autorisation environnementale. La politique du fait accompli va-t-elle être récompensée ? », interroge la tribune.

Effectivement, par ce fait accompli au mépris des lois, les éoliennes sont actuellement déjà édifiés, mais les signataires de la tribune réduisent en miette l'idée selon laquelle les éoliennes répondraient au besoin de transition énergétique, alors qu'elles « fonctionnent en moyenne à 24% de leur puissance ».

Il s'agit maintenant pour nous tous, défenseurs de la Sainte-Victoire défigurée, de prouver au monde que l'on peut en France obtenir le démantèlement de ces 22 éoliennes !

Le promoteur ayant fait appel auprès de la Cour d'Appel de Marseille du jugement du Tribunal administratif de Toulon du 10 février 2020, l'audience devrait intervenir prochainement.

Dans cette attente, nous devons, tout comme les personnalités de la tribune du Figaro, nous mobiliser tous azimuts pour faire connaitre notre pétition et notre juste cause. Ce serait une grande première en France !

POUR NOUS AIDER CHAQUE EURO COMPTE !  

** Vous pouvez faire un don sur notre cagnotte Leetchi et partager celle-ci autour de vous.

https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw

  ** Des dons plus importants peuvent être faits sur notre site, ou par chèque, avec délivrance d'un reçu fiscal :

http://www.sppef.fr/donner/ (rubrique « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS ! 

  


Lise Bloch-Morhange, auteure de la pétition

LES SERRES D'AUTEUIL PRISES EN TENAILLE (voir le courriel ci-dessous)

2021-02-05 19:23:03

 (English version)

Dear lovers of Les Serres d’Auteuil Botanical Garden,  

 

PHOTO_LBM_20201206_1504122.jpg

This is a picture taken last mid December, where you can see one of the original gracious greenhouses disfigured by the new roof of the Chatrier Roland Garros stadium, inaugurated last September.    

This is of course an ugly optical illusion (the new roof being actually meters away) showing to what extend Roland Garros stadium is streching out on what used to be one of the loveliest gardens in Paris.

Roland Garros stadium is getting closer and closer along avenue Gordon Bennett on the West, while the new 5 000 seat stadium built South of the garden reduces the Serres d’Auteuil to a little public garden.   

20210115_1436081.jpg

And to think that the French tennis federation and the City of Paris dare compare this massive modern monster of steel with the architectural and landscaping masterpiece imagined by Jean-Camille Fomigé in 1898 ! And to think that this masterpiece, more and more disfigured, was labeled « Historical Monument » in 1998 !

While Mrs Hidalgo, mayor of Paris, is boasting of turning Paris into a green city, the disfiguration of Les Serres d’Auteuil shows how little she really cares about green spaces, while the French federation of tennis is showing equal contempt when it would have been possible to expand Roland-Garros stadium on Freeway 13 and spare one of the loveliest gardens in Paris.

Like so many of you, signatories of my petition « Save les Serres d’Auteuil ! », have written and written over the years, why destroy such masterpiece of landscaping for 2 weeks of tennis each year ? But who wants to stand in the way of the moneymaking Grand Slam, the millions making Grand Slam ?  

With my best wishes for the new year and my warms feelings,   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

LES SERRES D'AUTEUIL PRISES EN TENAILLE

2021-01-19 20:24:02

Bien chers amoureux des Serres d'Auteuil,

voici une photo, prise à la mi-décembre, de l’une des grandes serres du jardin couronnée par le nouveau toit couvrant du stade Philippe Châtrier, inauguré cette année à Roland-Garros.    

PHOTO_LBM_20201206_1504121.jpg

Il s’agit bien sûr d’un effet d’optique assez catastrophique, démontrant à quel point Roland-Garros s’étend chaque jour un peu plus, sur tous les plans, sur l’un des plus beaux jardins de Paris, comme le montrent les actuels travaux d’extension.

Voilà donc le jardin pris en tenaille entre l’extension croissante de Roland-Garros du côté avenue Gordon-Bennett, et le massif stade de 5000 places édifié le long du boulevard d’Auteuil au sud.    

20210115_1436211.jpg

Et dire que la ville de Paris et la fédération française de tennis prétendent rivaliser, avec ce bâtiment mastoc, avec les aériennes serres de Formigé ! C’est vraiment faire injure à son chef d’œuvre architectural et paysager inauguré sur 9 hectares en 1898, inscrit Monument historique l’année de son centenaire, et consacré l’un des quatre "Jardins botaniques de la Ville de Paris" cette même année.

Le voilà maintenant pris en tenaille de tous côtés, réduit à l’état de square. Quel mépris, de la part de la mairie de Paris, pour les espaces verts, quel péché originel pour Madame Hidalgo, et quelle arrogance, pour la fédération de tennis, alors qu’elle pouvait s’étendre au-dessus de l’autoroute A13.  

Comme tant d’entre vous, signataires de ma pétition « Sauvons les Serres d’Auteuil", l’ont écrit et répété : « Tout ça pour deux semaines par an ! ». Mais le sport-fric n’a-t-il pas tous les droits ? 

Avec mes souhaits les plus chaleureux pour cette nouvelle année si particulière,   


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

CELEBRONS LE GINKGO DES SERRES D'AUTEUIL

2020-11-22 17:23:02

BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D'AUTEUIL,

lors de mon dernier courriel datant du 29 septembre dernier (voir ci-dessous),  je vous alertais sur l'arrachage de l'un des plus beaux arbres du jardin botanique, l'AILANTHE de 33 mètres. Il était malheureusement situé trop près du stade de la FFT et de la Ville de Paris, construit après d'impressionnants travaux de terrassement.    

Aujourd'hui, par contre, je suis heureuse de vous envoyer une photo de l'un des plus beaux arbres, le GINKGO ou ARBRE AUX QUARANTE ECUS, ayant la chance de se situer au nord loin du stade. Le GINKGO est l'un des arbres les plus anciens, remontant à 150 millions d'années, sous lequel Boudha aimait prodiguer son enseignement.

GINGKO_20201116_1507161.jpg

En voyant cette merveille, comment ne pas déplorer, une fois de plus, que la FFT et la Ville de Paris aient bétonné un jardin botanique pour un tournoi se déroulant deux semainbes par an? L'argent étant le coeur de la FFT, en dépit de la pandémie, du report et des spectateurs réduits, elle a pu annoncer cette année avoir dégagé une marge brute de 24 millions d'euros grâce aux droits télévisés approchant 40% de ses recettes. Raison de plus pour laquelle amputer l'un des plus beaux jardins de Paris se révèle tellement scandaleux.

En souhaitant que la photo du GINKGO des Serres d'Auteuil planté en 1895 allège un instant votre confinement,

Bien chaleureusement à toutes et tous,


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

REQUIEM POUR L'AILANTHE DES SERRES D'AUTEUIL

2020-09-24 16:42:16

(SEE ENGLISH VERSION BELOW)

BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D'AUTEUIL,

ce que nous craignions tant est arrivé: l'un des plus beaux arbres du Jardin botanique, l'Ailanthus giraldii, a été abattu à la fin du mois d'août.

Il était labellisé Arbre remarquable et pour cause: l'étiquette de la Mairie de Paris ornant son tronc, datant de 2011, indiquait qu'à cette date il mesurait 35 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres.

Comme il était situé à quelques mètres seulement du nouveau stade de la FFT, que les travaux de terrassement ont été plus que considérables et que les racines d'un arbre peuvent s'étendre jusqu'à 2 ou 3 fois sa hauteur, nous éprouvions les plus grandes craintes quant à son devenir... 

Bien entendu, la Ville de Paris vous dira qu'il fallait l'abattre parce qu'il était malade, mais comme chacun le sait, qui veut noyer son chien l'accuse de la rage...

Nous ne pouvons l'oublier : la Ville de Paris a beau se targuer plus que jamais d'adorer l'écologie et de végétaliser à tout va, elle à permis l'amputation et la bétonisation de l'un des plus beaux jardins de Paris, entrainant l'abbattage d'une centaines de végétaux dans un de ses jardins botaniques, alors qu'il suffisait de couvrir une partie de l'Autoroute A13 pour agrandir Roland-Garros.

Nous tremblons maintenant pour un autre des plus beaux arbres des Serres d'Auteuil, un Pistacia terebinthus situé encore plus près du stade de 5000 places, qui pourrait lui aussi être condamné à terme.

 

Requiem, donc, pour le splendide Ailanthe des Serres d'Auteuil.

Bien chaleureusement à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange

 

(English version)

DEAR LOVERS OF THE AUTEUIL GREENHOUSES,

What we so much feared has happened : one of the most beautiful and rare trees of the Botanical garden , the AILANTHUS GIRALDII, has been cut down at the end of August. 

It was labelled "Arbre remarquable" by the City of Paris, and the label attached to its trunk back in 2011 showed that it measured then 35 meter high and 4,6 meter wide.

As it was situated a few meters away from the new stadium built by the French Federation of Tennis (FFT), erected after huge diggings, and given the fact that the roots of a tree can spread up to 2 or 3 times their height, we were very worried about the future of this tree.

Of course the City of Paris will say that the tree was sick, but we all know that it is the perfect excuse when a tree gets in the way... We cannot forget it: the City of Paris keeps saying they adore trees, plants,etc. and want to spread them over Paris, but they let the FFT amputate one of the most beautiful gardens of Paris, cuting down some hundred trees, when it was possible to expand Roland-Garros by covering part of Freeway 13.

We are now very worried about another remarquable tree, a PISTACIA TEREBINTHUS even closer to the 5 000 seat stadium, whose roots are in great danger.

For the time being, let say a requiem for the splendid AILANTHUS...

 

 

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

REQUIEM FOR THE AILANTHUS IN THE SERRES D'AUTEUIL

2020-09-16 13:35:00

(SEE ENGLISH VERSION BELOW)

BIEN CHERS AMOUREUX DES SERRES D'AUTEUIL,

ce que nous craignions tant est arrivé: l'un des plus beaux arbres du Jardin botanique, l'Ailanthus giraldii, a été abattu à la fin du mois d'août.

Il était labellisé Arbre remarquable et pour cause: l'étiquette de la Mairie de Paris ornant son tronc, datant de 2011, indiquait qu'à cette date il mesurait 35 mètres de hauteur pour un tronc de 4,60 mètres.

SERRES_6.12_.15_039_2.JPG

Comme il était situé à quelques mètres seulement du nouveau stade de la FFT, que les travaux de terrassement ont été plus que considérables et que les racines d'un arbre peuvent s'étendre jusqu'à 2 ou 3 fois sa hauteur, nous éprouvions les plus grandes craintes quant à son devenir... 

Bien entendu, la Ville de Paris vous dira qu'il fallait l'abattre parce qu'il était malade, mais comme chacun le sait, qui veut noyer son chien l'accuse de la rage...

Nous ne pouvons l'oublier : la Ville de Paris a beau se targuer plus que jamais d'adorer l'écologie et de végétaliser à tout va, elle à permis l'amputation et la bétonisation de l'un des plus beaux jardins de Paris, entrainant l'abbattage d'une centaines de végétaux dans un de ses jardins botaniques, alors qu'il suffisait de couvrir une partie de l'Autoroute A13 pour agrandir Roland-Garros.

Nous tremblons maintenant pour un autre des plus beaux arbres des Serres d'Auteuil, un Pistacia terebinthus situé encore plus près du stade de 5000 places, qui pourrait lui aussi être condamné à terme.

Requiem, donc, pour le splendide Ailanthe des Serres d'Auteuil.

Bien chaleureusement à toutes et tous,

Lise Bloch-Morhange

 

(English version)

DEAR LOVERS OF THE AUTEUIL GREENHOUSES,

What we so much feared has happened : one of the most beautiful and rare trees of the Botanical garden , the AILANTHUS GIRALDII, has been cut down at the end of August. 

It was labelled "Arbre remarquable" by the City of Paris, and the label attached to its trunk back in 2011 showed that it measured then 35 meter high and 4,6 meter wide.

As it was situated a few meters away from the new stadium built by the French Federation of Tennis (FFT), erected after huge diggings, and given the fact that the roots of a tree can spread up to 2 or 3 times their height, we were very worried about the future of this tree.

Of course the City of Paris will say that the tree was sick, but we all know that it is the perfect excuse when a tree gets in the way... We cannot forget it: the City of Paris keeps saying they adore trees, plants,etc. and want to spread them over Paris, but they let the FFT amputate one of the most beautiful gardens of Paris, cuting down some hundred trees, when it was possible to expand Roland-Garros by covering part of Freeway 13.

We are now very worried about another remarquable tree, a PISTACIA TEREBINTHUS even closer to the 5 000 seat stadium, whose roots are in great danger.

For the time being, let say a requiem for the splendid AILANTHUS...

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

SAVE CEZANNE's SAINTE VICTOIRE

2020-08-02 18:03:58

   ENGLISH VERSION BELOW

   Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

toutes celles et tous ceux qui ont eu l’occasion de se rendre au Jardin botanique depuis la construction du stade de tennis de 5000 places entouré de serres ultra modernes ont pu constater combien l’ensemble massif défigure le site.  

Raison pour laquelle je voudrais attirer votre attention sur un autre site patrimonial remarquable menacé, cette fois, par un parc éolien. Il s’agit de la montagne Sainte-Victoire, classée Grand Site de France en 2004, peinte toute sa vie par Cézanne dont les tableaux peuplent les musées du monde entier.

sppef_cezanne-sainte-victoire.jpg

On se demande comment a pu germer, dans le cerveau de promoteurs en l’occurrence d’origine suisse, l’idée de gâcher à tout jamais le paysage de Cézanne en bloquant la vue par 22 « ventilateurs » géants de 125 mètres de haut ! Leurs socles de béton pesant 500 tonnes, on imagine en outre le ravage écologique sur les sols.  

Il y a urgence, le chantier avance à grands pas bien que l’association nationale SITES ET MONUMENTS (que vous connaissez bien sous son ancien nom de SPPEF) ait obtenu une décision du TA (Tribunal administratif) de Toulon le 10 février 2020 : elle soumettait le promoteur des éoliennes en visibilité avec la Sainte-Victoire à l’obtention d’une nouvelle autorisation d’exploiter.

Constatant que ce promoteur poursuivait le chantier au mépris du jugement administratif, SITES ET MONUMENTS a formé le 7 mai 2020 un référé dit « mesures utiles », assorti d’une astreinte. Mais dans la foulée, le préfet du Var, invoquant « l’intérêt général » (sic !), prenait le 29 mai 2020 un arrêté légalisant le chantier pendant un an, en l’attente du dépôt de la nouvelle demande d’autorisationVenant à la rescousse des promoteurs, le préfet affirme, dans les attendus de son arrêté, que l’éventuelle décision d’arrêt du chantier « [devait] être réservée aux situations d’atteinte grave à l’environnement ou à la sécurité, ce qui n’est manifestement pas le cas ».

Pauvre Cézanne ! Voilà un bel exemple de la défense de l’environnement pratiquée en France !   

Le Canard enchaîné du 8 juillet s’est fait l’écho de cette « remarquable » intervention préfectorale sous le titre « Le préfet du Var ne manque pas de souffle » : https://www.sppef.fr/2020/07/15/le-canard-enchaine-du-8-juillet-2020-eolien-a-sainte-victoire-le-prefet-du-var-ne-manque-pas-de-souffle/  

Le 11 juin, le juge des référés ne pouvait que s’incliner, et tirer les conséquences de cette autorisation préfectorale temporaire : https://www.sppef.fr/2020/06/16/quand-letat-vient-au-secours-non-pas-des-paysages-mais-du-promoteur-eolien-de-sainte-victoire/  

sppef_mac7225_dxo-copy_49901585982_o.jpg

SITES ET MONUMENTS a décidé d’attaquer par un nouveau référé datant du 2 juillet dernier cet incroyable arrêté, symbole de l’intervention du pouvoir exécutif dans un dossier judiciaire. Saluons la contribution de Me Andrée Domnine, adhérente de Sites & Monuments et avocate à Aix-en-Provence, qui a bien voulu se charger gracieusement de ce contentieux.

Si l’arrêté préfectoral attaqué ne présage en théorie nullement du résultat de la nouvelle demande d’autorisation - le promoteur pouvant théoriquement être contraint de démonter ses installations -, l’existence d’un parc prêt à fonctionner peut naturellement influencer la décision de l’autorité administrative.  

Le référé du 7 mai, comme le recours contre l’arrêté du préfet du Var du 2 juillet, ont pu être financés grâce aux signataires de la pétition http://www.sppef.fr/2020/04/22/eolien-appel-au-president-de-la-republique-pour-la-montagne-sainte-victoire-2/  

Mais la défense au fond - le promoteur attaquant le jugement du tribunal de Toulon du 10 février - reste à financer : 3600 euros TTC doivent être trouvés a minima (chiffrage avec un seul mémoire et sans déplacement de notre avocat à l’audience).

Ne disposant pas des ressources du promoteur, SITES ET MONUMENTS a besoin de votre aide et vous adresse tous ses remerciements par avance !  

IL Y A URGENCE ET POUR NOUS AIDER CHAQUE EURO COMPTE !  

**Vous pouvez faire un don sur notre cagnotte Leetchi et partager celle-ci autour de vous.

https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw  

**Des dons plus importants peuvent être faits sur notre site, avec délivrance d'un reçu fiscal :

http://www.sppef.fr/donner/ (rubrique « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)    

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS ! ———————-  

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

 

ENGLISH VERSION

DEAR FRIENDS Of LES SERRES D’AUTEUIL,  

another kind of danger is threatening many historical monuments and landscapes in France at the moment : wind turbines are spreading all over although they are not a good answer to « clean energy » and are blocking and destroying the view of many beautiful monuments and landscapes.

Money as always prevail…  

One of the most dreadful examples of that heritage disaster is the « montagne Sainte-Victoire » east of Aix-en-Provence, world famous thanks to Cezanne who spent his life painting it.  These 80 paintings or so can be seen in museums all over the world. But promoters of wind energy have absolutely no respect for this remarquable sight, and are quickly spreading some 22 wind turbines 125 meter high which will ruin the view of the Sainte-Victoire.  

 

The national association SITES ET MONUMENTS (familiar to you under its old name SPPEF) is leading the fight  just as they did for the Serres d’Auteuil, and has been fighting this project in Court since the beginning of the year, constantly attacking the Swiss promoter and the Prefect: on February 10 2020,  May 7, and again July 2.

Meanwhile, SITES ET MONUMENTS is suing the promoter for having not renewed their building permit and ignored Court decisions.  

You can support them by signing the petition by going to SIGNER LA PETITION:  

http://www.sppef.fr/2020/04/22/eolien-appel-au-president-de-la-republique-pour-la-montagne-sainte-victoire-

PLEASE JOIN US IN OUR FIGHT TO SAVE WORLD FAMOUS CEZANNE’S SAINTE-VICTOIRE AND THANK YOU FOR YOUR SUPPORT !!!

**You can give us money through Leetchi and share it around : https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw 

**More substantial donations can be made on SITES ET MONUMENTS Website with taxpayer deduction( (go to « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)

https://www.sppef.fr/donner/

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

UN PARC EOLIEN MENACE LA SAINTE-VICTOIRE DE CEZANNE

2020-07-27 12:09:49

Bien chers défenseurs des Serres d’Auteuil,  

toutes celles et tous ceux qui ont eu l’occasion de se rendre au Jardin botanique depuis la construction du stade de tennis de 5000 places entouré de serres ultra modernes ont pu constater combien l’ensemble massif défigure le site.  

Raison pour laquelle je voudrais attirer votre attention sur un autre site patrimonial remarquable menacé, cette fois, par un parc éolien. Il s’agit de la montagne Sainte-Victoire, classée Grand Site de France en 2004, peinte toute sa vie par Cézanne dont les tableaux peuplent les musées du monde entier.

sppef_cezanne-sainte-victoire.jpg

On se demande comment a pu germer, dans le cerveau de promoteurs en l’occurrence d’origine suisse, l’idée de gâcher à tout jamais le paysage de Cézanne en bloquant la vue par 22 « ventilateurs » géants de 125 mètres de haut ! Leurs socles de béton pesant 500 tonnes, on imagine en outre le ravage écologique sur les sols.  

Il y a urgence, le chantier avance à grands pas bien que l’association nationale SITES ET MONUMENTS (que vous connaissez bien sous son ancien nom de SPPEF) ait obtenu une décision du TA (Tribunal administratif) de Toulon le 10 février 2020 : elle soumettait le promoteur des éoliennes en visibilité avec la Sainte-Victoire à l’obtention d’une nouvelle autorisation d’exploiter.

Constatant que ce promoteur poursuivait le chantier au mépris du jugement administratif, SITES ET MONUMENTS a formé le 7 mai 2020 un référé dit « mesures utiles », assorti d’une astreinte.   Mais dans la foulée, le préfet du Var, invoquant « l’intérêt général » (sic !), prenait le 29 mai 2020 un arrêté légalisant le chantier pendant un an, en l’attente du dépôt de la nouvelle demande d’autorisation. Venant à la rescousse des promoteurs, le préfet affirme, dans les attendus de son arrêté, que l’éventuelle décision d’arrêt du chantier « [devait] être réservée aux situations d’atteinte grave à l’environnement ou à la sécurité, ce qui n’est manifestement pas le cas ».

Pauvre Cézanne ! Voilà un bel exemple de la défense de l’environnement pratiquée en France !   

Le Canard enchaîné du 8 juillet s’est fait l’écho de cette « remarquable » intervention préfectorale sous le titre « Le préfet du Var ne manque pas de souffle » : https://www.sppef.fr/2020/07/15/le-canard-enchaine-du-8-juillet-2020-eolien-a-sainte-victoire-le-prefet-du-var-ne-manque-pas-de-souffle/  

Le 11 juin, le juge des référés ne pouvait que s’incliner, et tirer les conséquences de cette autorisation préfectorale temporaire : https://www.sppef.fr/2020/06/16/quand-letat-vient-au-secours-non-pas-des-paysages-mais-du-promoteur-eolien-de-sainte-victoire/  

sppef_mac7225_dxo-copy_49901585982_o.jpg

SITES ET MONUMENTS a décidé d’attaquer par un nouveau référé datant du 2 juillet dernier cet incroyable arrêté, symbole de l’intervention du pouvoir exécutif dans un dossier judiciaire. Saluons la contribution de Me Andrée Domnine, adhérente de Sites & Monuments et avocate à Aix-en-Provence, qui a bien voulu se charger gracieusement de ce contentieux.

Si l’arrêté préfectoral attaqué ne présage en théorie nullement du résultat de la nouvelle demande d’autorisation - le promoteur pouvant théoriquement être contraint de démonter ses installations -, l’existence d’un parc prêt à fonctionner peut naturellement influencer la décision de l’autorité administrative.  

Le référé du 7 mai, comme le recours contre l’arrêté du préfet du Var du 2 juillet, ont pu être financés grâce aux signataires de la pétition http://www.sppef.fr/2020/04/22/eolien-appel-au-president-de-la-republique-pour-la-montagne-sainte-victoire-2/  

Mais la défense au fond - le promoteur attaquant le jugement du tribunal de Toulon du 10 février - reste à financer : 3600 euros TTC doivent être trouvés a minima (chiffrage avec un seul mémoire et sans déplacement de notre avocat à l’audience).

Ne disposant pas des ressources du promoteur, SITES ET MONUMENTS a besoin de votre aide et vous adresse tous ses remerciements par avance !  

IL Y A URGENCE ET POUR NOUS AIDER CHAQUE EURO COMPTE !  

**Vous pouvez faire un don sur notre cagnotte Leetchi et partager celle-ci autour de vous.

https://www.leetchi.com/fr/c/w8doPGmw  

**Des dons plus importants peuvent être faits sur notre site, avec délivrance d'un reçu fiscal :

http://www.sppef.fr/donner/ (rubrique « Non à l'éolien à Sainte-Victoire »)    

MILLE MERCIS A TOUTES ET TOUS ! ———————-  


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

CHRONIQUE DE CONFINEMENT

2020-04-23 16:33:13

BIEN CHERS AMIES ET AMIS DES SERRES D 'AUTEUIL,

 

En ces temps de confinement nous avons tout le temps de réfléchir à la marche des choses, et nous nous trouvons plus que jamais justifiés dans notre amour et défense des espaces verts et autres jardins botaniques contre l'artificialisation des sols dans une Ville comme Paris.

Il faut espérer que les dirigeants et les décideurs auront appris la leçon, et nous serons là pour y veiller car ils sont connus pour avoir la mémoire courte et même immédiate.   

Il ne faudrait pas que la nécessité de la reprise économique devienne un prétexte à piétiner la mise en oeuvre de nouvelles mesures environnementales, dont la crise actuelle illustre l'urgente nécessité.

Permettez-moi de vous souhaiter à toutes et tous le meilleur confinement possible, tout en vous proposant ce billet d'humeur adapté au temps présent:

https://www.lessoireesdeparis.com/2020/04/23/deja-deconfines/

 

Avec mes sentiments les plus chaleureux,


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil

BEWARE OF TOUR MONTPARNASSE GREENWASHING (suite)

2019-11-30 15:17:37

(English Version Below) 

BIEN CHERS DEFENSEURS DES SERRES D’AUTEUIL,    

QUI AVEZ SOUTENU SI FIDELEMENT, ANNEE APRES ANNEE, NOTRE COMBAT POUR TENTER D’EMPECHER LA FEDERATION DE TENNIS ET LA MAIRIE DE PARIS D’AMPUTER ET BETONNER UN CHEF D’ŒUVRE ARCHITECTURAL ET PAYSAGER PARISIEN, VOUS POUVEZ MAINTENANT NOUS AIDER A COMBATTRE UNE NOUVELLE TENTATIVE D’ATTEINTE ARCHITECTURALE ET PAYSAGERE DANS LA CAPITALE :

LA SURELEVATION DE VINGT-TROIS METRES (soit un immeuble de SEPT étages) DE LA TOUR MONTPARNASSE SOUS UN FAUX PRETEXTE DE «GREENWASHING».

JE VIENS DE PUBLIER UN ARTICLE SUR LE SUJET POUR LE SITE CULTUREL QUOTIDIEN DES SOIREES DE PARIS QUI REPREND LE NOM DE LA REVUE FONDEE PAR APOLLINAIRE EN 1912, DONT VOICI LA REFERENCE :

https://www.lessoireesdeparis.com/2019/11/27/gare-au-greenwashing-de-la-tour-montparnasse/


Représentation de la surélévation de 23 m de la Tour Montparnasse (encadrée en rouge) avec sa « serre de production agricole » coiffée de « zone de cellules photovoltaïques ». Source : nouvelle AOM

COMME JE L'ECRIS, ON RETROUVE DANS CETTE AFFAIRE LA MEME ARGUMENTATION TENDANCIEUSE :
TOUT COMME LA MAIRIE DE PARIS AFFIRMAIT QUE LES SERRES D’AUTEUIL SERAIENT "ENCORE PLUS VERTES" APRES LEUR AMPUTATION, ELLE NOUS DIT MAINTENANT QUE LA SURELEVATION DE LA TOUR MONTPARNASSE SERVIRAIT A ABRITER DES SERRES DE PRODUCTION AGRICOLE CONTRIBUANT A VERDIR PARIS.

AUTREMENT DIT PLUS ON BETONNE, PLUS ON VERDIT !  

AINSI, A NOUVEAU, LA THEORIE DU « VERDISSEMENT PUBLICITAIRE » SERVIRAIT DE PRETEXTE A ENRICHIR DES PROMOTEURS ET A POURSUIVRE L’ENLAIDISSEMENT DE PARIS PAR UNE BETONISATION EXCESSIVE. CE PSEUDO HABILLAGE DE LA TOUR MONTPARNASSE S’INSCRIVANT DANS CET ACHARNEMENT MUNICIPAL A PROMOUVOIR LES TOURS DANS LA CAPITALE (TOUR DU TGI AUX BATIGNOLES, TOUR TRIANGLE, TOURS DU 13EME, TOURS DE BERCY CHARENTON, etc.) SOUS UN PRETEXTE ECOLOGIQUE, ALORS QU'ELLES SONT PAR NATURE ENERGIVORES.

PAR AILLEURS, CES TOURS CONTRIBUENT A DETRUIRE L’HARMONIE DES SPLENDIDES PERSPECTIVES HAUSMANIENNES. AINSI, DANS SON TOUT NOUVEAU « DICTIONNAIRE AMOUREUX DE NEW YORK » (Plon), SERGE JULY DECLARE-T-IL EN PREAMBULE SA PASSION POUR NEW YORK « LA VILLE VERTICALE », TOUT COMME CELLE POUR PARIS "REINE DES VILLES HORIZONTALES".

LA TOUR MONTPARNASSE GACHE DEJA SUFFISAMMENT DE PERSPECTIVES SANS EN RAJOUTER

DEUX ASSOCIATIONS MENENT LA BATAILLE JURIDIQUE CONTRE CE PROJET ABSURBE:

L’ASSOCIATION MONTS 14 ET l’ASSOCIATION SITES ET MONUMENTS (QUE VOUS CONNAISSEZ BIEN SOUS SON ANCIEN NOM DE SPPEF).

LA MAIRIE DE PARIS VENANT DE REJETER LE RECOURS GRACIEUX DE CES ASSOCIATIONS CONTRE LE PERMIS DE CONSTRUIRE, CES DERNIERES VONT SE TOURER VERS LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF.  

IL EST DONC ESSENTIEL QUE VOUS MANIFESTIEZ VOTRE SOUTIEN EN SIGNANT MASSIVEMENT LA PETITION :  

 http://www.sppef.fr/2019/11/12/tour-montparnasse-de-la-gadgetisation-du-plu-a-lenlaidissement-de-paris/

 Bien chaleureusement à toutes et tous,

 Lise Bloch-Morhange      

 

(ENGLISH VERSION)

GREENWASHING AT THE MONTPARNASSE TOWER  

Every Parisian and every tourist is familiar with the 210 meter high Tour Montparnasse stretching out in the Parisian sky since 1973, destroying so many haussmanian perspectives from rue de Rennes, le Champs de Mars or the Luxembourg Garden.  

Too high and too isolated, la Tour Montparnasse is something of an architectural mistake, and some fifty years later,  it would be just a good idea to purely and simply take it down.  It would be a bold gesture, and would allow the whole desolated aerea around to come back to life.  

The City of Paris should make that bold gesture, instead of « renovating » so many « places », like Place de la République, de la Nation, de la Madeleine and others, and by doing so, destroy their « cachet » from the past in the name of a so called « modernization ».

In the name of « Heritage » or « Patrimoine », the Parisian « places » (or squares) should have been left alone, and the tour Montparnasse should be taken down. But instead, the mayor of Paris Anne Hidalgo just signed a building permit allowing the tower to become 23 meters higher, because the architects suggested to build  a so called « agricultural greenhouse » at the top.  

In other words, the Mayor of Paris Anne Hidalgo is « greenwashing » the Montparnasse tower just like she did « greenwash » the Serres d’Auteuil, by allowing modern and massive greenhouses to ruin the landscape.  

Two well known associations fighting for saving Paris Heritage  (Monts14 and Sites et Monuments) are taking to Court the City of Paris and the builders to prevent them to make the too high tour Montparnasse even higher, and it would be a good idea to sign their petition :  

https://www.change.org/p/la-maire-de-paris-confirme-la-sur%C3%A9l%C3%A9vation-de-la-tour-montparnasse-en-application-de-son-nouveau-plu-protestons

Thank you for your support,

all my best,  

Lise Bloch-Morhange  

 


Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Comment promouvoir une pétition ?

  • Partagez la pétition sur votre mur Facebook et dans les groupes liés au sujet de votre pétition.
  • Contactez vos amis
    1. Écrivez un message dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez signé cette pétition, car les gens seront plus susceptibles de la signer s'ils comprennent l'importance du sujet.
    2. Copiez et collez l'adresse web de la pétition dans votre message.
    3. Envoyez le message par e-mail, SMS, Facebook, WhatsApp, Twitter, Skype, Instagram ou LinkedIn.



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...