Modification de la statue De Pury

Gardons la statue de De Pury mais installons une plaque explicative.

En effet, De Pury a travaillé au sein d’une entreprise qui fonctionnait par l’esclavagisme. Cependant, il y participait indirectement et comme l’a dit Bouda Etemad:
« Il y avait deux types d'esclavagistes: les négriers, qui faisaient du trafic d’êtres humains en Afrique et en transportant les esclaves à travers l’océan Atlantique. Et il y avait les propriétaires terriens, en Amérique, qui faisaient travailler des esclaves. David de Pury n’était ni l’un, ni l’autre ».


En outre, De Pury a travaillé en tant que commercial (qui gère les finances) dans cette entreprise qui importait des esclaves et cela n'a duré que 6 ans avant qu’il ne la quitte pour ouvrir sa propre banque et construire sa fortune.

De ce fait, dire que De Pury a fait sa fortune au travers des esclaves n'est pas correcte.

C'est pourquoi, si nous enlevons la statue De Pury, il serait alors logique de rendre à de Pury toute la fortune qu'il a donnée à Neuchâtel car cet argent « provient » de « l’esclavagisme ».

De plus, De Pury a souvent fait don de son argent à des hôpitaux, écoles afin d’aider les personnes dans le besoin et pas seulement qu'en Suisse. Le réduire à un esclavagiste ne serait pas juste.

Cette statue fait partie de l’histoire, la retirer revient à efface ce capital historique. Nous pouvons comprendre que sa « participation » puisse toucher certaines personnes et c’est pourquoi nous proposons qu’une plaque soit placée sur la statue.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Elise Vullième à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...