Non à l'achat obligatoire d'un ordinateur portable au Collège, ECG et EC

Cette pétition s'oppose à la décision du conseil d'Etat de Fribourg d'imposer aux parents l'achat d'un ordinateur portable à la rentrée scolaire 2020 pour le Collège, ECG et EC. 

Le Département de l'Instruction publique a décidé d'introduire dès l'année prochaine un cours d'informatique au Secondaire 2 (Gymnase, Ecole de Culture Générale, Ecole de Commerce). Au lieu de prévoir des salles d'informatique supplémentaires, l’Etat a fait le choix de reporter les frais sur les étudiants de première année, qui sont désormais tenus de se procurer eux-mêmes un ordinateur.

En effet, tant au niveau de la santé des élèves : rayonnements électromagnétiques, problèmes de cervicale et ophtalmologique, la FAPEF s'oppose à ce que l'achat des ordinateurs soit à la charge des parents.

Une étude prouve que la mémorisation est bien meilleure par la prise de notes manuellement que sur un ordinateur, à moins que l'élève ait une très bonne dextérité sur le clavier.

Les enseignants sont aussi défavorables à l'introduction d'ordinateur à tous les cours, par manque de formation et de moyens techniques. (prise de recharge, wifi performant).

L'Etat est chargé de fournir des salles informatiques spécifiquement équipées. Même les enseignants n'ont pas d'ordinateurs aussi perfomants que demandés par l'Etat.

Par la présente, je souhaite soutenir la pétition qui demande de retirer l'obligation aux parents de fournir à leur enfant un ordinateur portable au secondaire II.

Fédération des associations de parents d'élèves du canton de Fribourg.

www.fapef.ch

Signer cette pétition

En signant, j'autorise FAPEF à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...