Soutien aux psychologues-psychothérapeutes en formation

Commentaires

#2

Psychologue psychothérapeute en formation

Nathalie Dedebant (Gingins, )

#10

Je pense que l'on ne peut pas changer les règles de la formation en cours de route. Une période transitoire s'impose por ceux qui on commencé leur formation

Jean-François Charrière (Farvagny-le-Grand, )

#12

C'est injuste que les psys en cours de formation déjà avant mars 2021 n'ont pas le droits à des mésures transitoires sans cette année ISFM!!

Louise Hjort Ayer (Fribourg, )

#14

Psychothérapeute en formation concerné .

Alexandre Caddoux (Geneve, )

#15

Je suis moi-même en voie d'obtenir cette année mon titre de psychothérapeute mais n'ai pas encore pu valider la 3ème année clinique en établissement ISFM.

Marina Apelbaum (Montreux , )

#17

Concernée de première place. Dois-je (et ma petite famille) quitter la Suisse pour fin 2022 comme alternative si je veux exercer en tant que psychothérapeute psychologue (fuite des cerveaux) au vu de la situation actuelle, reste l'un des arguments

Lorella Blin (Genève, )

#23

Psychothérapeute en formation ne pouvant pas se permettre de faire un an à 100% dans les conditions actuelles.

Chloé Gauthey (Genève , )

#26

En tant que psychologue en formation, cela me concerne à moi aussi

María de los Ángeles Remon-Ore (Chavannes , )

#33

Merci pour cette pétition. L'absence de mesure tansitoire est inacceptable et absurde. Je soutiens à 200% cette démarche qui me concerne.

léa bertholet (St-Gingolph, )

#44

Parce que je suis en fin de formation mas et que je ne trouve pas de place dans une institution reconnue isfm car il y a que quelques places en valais et déjà occupée. Je me retrouve alors coincée à finir une formation sans pour autant savoir ce qui il va se passer dnas le futur et si je pourrias exercer mon métier

Tiffanie Crettaz (Veyras, )

#74

Je signe car mon poste de travail ne pourra plus être dans ces nouvelles conditions mettant en péril ma formation, ma vie professionnelle et toutes les prises charges auprès de mes patients devront se terminer et être mis en attente auprès d’autres thérapeutes déjà surchargés.

Caroline Hoffmann (Lausanne, )

#93

Le changement de statut qui aura lieu le 1 juillet est défavorable pour les psychologue-psychothérapeute en formation, les psychologues-psychothérapeutes expérimentés ainsi que pour les patients

Paloma Neuhaus (Fribourg, )

#96

Je suis psychologue en délégation et psychothérapeute en formation

Catalina Muller (Geneve, )

#109

Je signe pour soutenir mes collègues psychologues ainsi que permettre aux patients dans le besoin de bénéficier des suivis psychothérapeutiques remboursés par l’asssurance maladie.

Monica Casciati (Genève , )

#111

Nous sommes tous concernés par la santé mentale et son accessibilité.

Dominique Gex (Carouge GE, )

#117

Psychologue en délégation dans cabinet sans psychothérapeute

Patricia Nanchen (Choex, )

#118

Je signe parce que je suis également en formation postgrade de psychothérapie d'une autre approche (ACP), mais je vis les mêmes problèmes et je suis d'accord avec les points de vigilance relevés

Sara Pereira Guedes (Sierre, )

#123

Parce que je suis directement touché par ces changements et je ne trouve pas juste de opérer des changements en cours de formation.

Luisa Iannantuoni (Montreux+, )

#135

Je suis moi même psychologue psychothérapeute

Mélanie Brodard Gross (Hauteville, )

#144

Parce que la situation va être catastrophique pour des centaines de psychologues et des milliers de patient-e-s si rien n'est fait.

Yann Schrag (Lausanne, )

#152

Je souhaite soutenir mes Amis psycologues

tania lourenco (geneve, )

#154

Concernée

Hélène Carole Mbatsogo (Crissier, )

#156

Je trouve cette situation impossible, non seulement pour les psychologues engagés dans un MAS mais également pour les futurs psychologues.

Andreia Neves (Genève+, )

#171

La lettre me parait très juste et défend nos droits.

Sophia Isaac Helmer (1233 Bernex, )

#172

Je suis complètement d'accord et très déçue avec les conditions très compliquées et pénalisantes de cette transition.

Ana Magalhães (St-Prex, )

#189

Je signe pour défendre les droits des étudiants et de la profession de psychologue

Noemie Aubry (Geneve , )

#198

Je signe car il me parait juste de soutenir les psychologues en formation pour lesquels les conditions de formation ont changées après leur inscription

Sarah Hegi (Genève , )



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 1000 personnes.

Apprendre encore plus...