INDIGNONS-NOUS

Chers amis,

Non, non, nous ne vous avons pas oublié et n'aurions pas commencé l'année sans vous donner quelques nouvelles de Jean Keraudren, notre cher enseignant et ingénieur du son!!!!

Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, il a été viré de la HEM avec effet immédiat, procédé scandaleux surtout quand on sait que cela s'est fait la veille de la remise des diplômes le 1er juillet dernier afin que le moins de gens possible soient au courant et puissent réagir avant l'été!!!!

Bref, cela nous a heureusement secoué et un ou deux sms plus tard, voilà le front de rébellion estudiantin qui se met en place : quelques braves de cette chère institution ont fait circuler une pétition d'indignation lors de cette même remise des diplômes, ce qui en a fait rire jaune certains et réagir beaucoup d'autres!! Et le plus drôle dans l'histoire, c'est qu'on soupçonne l'accusé d'avoir voulu saboter la cérémonie, quelle ironie...

Le but étant de mettre le maximum de personne au courant de la situation, nous sommes donc parti glaner des informations ici et là pour pouvoir vous transmettre le motif de ce licenciement abusif et que vous-même, petites boules-de-neige, puissiez le faire savoir à qui veut l'entendre : après avoir servi cette noble boîte pendant 23 ans, après sêtre investi totalement pour les étudiants, après avoir donné une voix aux micros et aux curiosités acoustiques de tous poils, après avoir participé à la naissance du Centre de Musique Electro-acoustique de la HEM, après des centaines de collaborations fructueuses et musicales avec de nombreux départements, Jean Keraudren est VIRE, sans même que son nom soit cité lors de la cérémonie de remise des diplômes dans la liste des professeurs qui nous "quittent"....

Nous croyons savoir quon ne lui reproche d'ailleurs pas un manque de compétence professionnelle, ni même des problèmes relationnels avec ses collègues, ni une mauvaise cotte d'appréciation auprès des étudiants, bien pire : on ne dit pas grand-chose. Cela laisse la porte ouverte à toutes sortes d'interprétations de la situation : puisqu'il est licencié, il a dû faire une faute grave, il aurait pu détourner des millions de francs ou attoucher des étudiants, par exemple. C'est une voie bien diplomatique que de n'informer personne et de laisser les bruits courir : c'est le meilleur moyen pour qu'il ne retrouve plus jamais de travail à Genève et dans ce métier!!

En réalité, comme beaucoup de personnes, il n'aurait pas toujours été le fonctionnaire modèle qu'il aurait dû être en regard de l'institution sérieuse qu'il servait : procédures respectées, documents rendus à temps, dûment complétés et signés, anticipation de chaque éventuel écart par rapport à un plan fixe et déterminé. C'est vrai, il faut le dire : les musiciens sont relativement peu calés administrativement, mais quand on voit les boulettes et les problèmes que rencontrent les secrétaires eux-mêmes, il ne faudrait pas blâmer plus fort un collaborateur qu'un autre...

Second grief : Jean Keraudren a enregistré en dehors de ses heures de travail un étudiant dans le studio denregistrement, et le lui a facturé directement. Il semble quil ignorait que cet étudiant létait encore et a traité cela comme une affaire privée. Nous ne disons pas qu'il avait le droit de le faire, c'était une erreur de sa part, et il aurait dû recevoir un blâme, un avertissement ou une amende à la limite, mais pas être licencié après 23 ans de services pour avoir utilisé un local public pendant trois heures afin d'aider un étudiant à préparer un concours, c'est véritablement exagéré!

Nous sommes scandalisés, et nous le disons. Nous savons que certains d'entre vous le connaissent bien et que vous attendez des nouvelles. Jean Keraudren a décidé de faire recours, et nous pensons que tout mouvement de protestation et de soutien de notre part, professeurs, amis, élèves, collègues de même profession et du milieu des arts de la scène est bienvenu.

Voilà, nous avons beaucoup écrit et vous redonnerons des nouvelles dès qu'il y en aura. En attendant, et comme nous ne pouvons pas faire beaucoup plus, voici le lien de la pétition de protestation qui se trouve en ligne. Libre à vous de la signer et de transmettre ce mail autour de vous.

Les signatures devraient être récoltées le plus vite possible

Bien musicalement

 

 

Le front de protestation

 

 




Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )