NON à la fermeture des guichets de l’office de Poste de Gimel

Le bureau de Poste de Gimel dessert 5 villages (Gimel, Essertines-sur-Rolle, Saubraz, St-Oyens et St-George). Ces villages représentent près de 5000 habitants et couvrent une aire d’environ 8 kilomètres de diamètre.

La fermeture définitive des guichets du bureau postal, annoncée pour fin 2021, va à l’encontre du service public attendu par la population, ainsi que de toute logique commerciale, tout cela sans prendre en compte la situation géographique locale.

En cas de fermeture, les usagers de la région, notamment les aînés, devront obligatoirement se rendre à Rolle ou à Aubonne. Les solutions de remplacement proposées habituellement par La Poste (dépôt de colis dans un commerce, service à domicile) poseront un certain nombre de problèmes – formation de files d’attente dans le(s) magasin(s) de proximité, une confidentialité non garantie et une indisponibilité de prestations qui font partie de l’assortiment et pour lesquelles les usagers devront obligatoirement se rendre dans les bureaux mentionnés ci-dessus.

La Poste est une société anonyme de droit public appartenant à 100% à la Confédération. Elle est donc indirectement propriété de toutes et tous.

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons pas accepter la fermeture des guichets de l’office de Poste de Gimel.

Les usagers demandent donc le maintien du bureau de Poste de Gimel sous sa forme actuelle.


Grégoire Borboën, représentant du collectif citoyen    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Grégoire Borboën, représentant du collectif citoyen à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...