POUR UNE REHABILITATION DES DEGAGEMENTS VISUELS SUR LA RADE ET LE LAC

Nous, sousigné.es, demandons aux autorités compétentes de la Ville de Genève et du Canton de Genève la restitution de la totalité des dégagements visuels en direction du lac et de toute la rade, ce depuis le quai Gustave-Ador jusqu'au quai de Cologny à la hauteur de la rampe de Cologny.

En effet, notre pétition s'inscrit dans le projet déposé par la Ville de Genève sous l'intitulé "Rapport final de la Ville de Genève sur l'image directrice de la Rade" (5.2019).

Constatant que la symétrie de la composition architecturale et paysagère de la rade a été entièrement dégradée. Observant, en particulier, que l'écrin visuel harmonieux tant apprécié des promeneurs et touristes a disparu à cause des obstacles visuels créés par les différentes nouvelles constructions présentes sur la plage des Eaux-Vives, nous demandons :

  • Le démantèlement des bâtiments des pêcheurs et de la buvette du Môle;

  • La disparition des édicules ronds en béton au profit d'un enfouissement partiel ou total (similaire à celui présent au quai de Cologny à la hauteur de la Tour carrée);

  • La suppression de l'alignement d'arbres sur la digue nord;

  • Le refus de tout aménagement futur ne respectant pas intégralement le dégagement visuel, soit à 1,50 mètre de hauteur depuis le niveau du lac (371.85m);

  • Le respect des objectifs du "Rapport final de la Ville de Genève sur l'image directrice de la Rade" (5.2019) stipulant : "le panorama, qui des quais, s'étend d'une part sur les Alpes et les Préalpes, et d'autre part sur le Jura, est incomparable et mérite largement que l'esprit architectural de la rade conserve sa relation étroite avec les vues lointaines qui donnent à voir sur le grand paysage local" (p.11) et "la restitution du confort visuel des piétons afin de favoriser la promenade tout en respectant la vue sur la rade" (p.18), ainsi que "les objectifs de réaménagement de la rade doivent systématiquement tenir compte du paysage : les dégagements, les vues doivent être préservées voir améliorées. (p.14).  

Pour rappel, l'essor du tourisme a participé au projet de métamorphose de la ville, une ville moderne tournée vers le lac, jusqu'à l'Ile Rousseau, puis vers le large avec la création de la rade. L'urbanisation néoclassique avec des fronts de quais homogènes ont régularisé et harmonisé l’image de Genève.  Elle attire d’innombrables visiteurs. Ceux-ci emportent de Genève l’image coloriée d’un « paysage-monde » : le lac, transparent et lumineux qui habille la cité presque horizontale, dominée par la cathédrale sur son horizon alpin. Un capital, que Théophile Gauthier résume : « Genève nous avait donné tous les plaisirs qu’un dimanche peut permettre : une promenade sur le lac, un merveilleux coucher de soleil sur le mont Blanc, devenu rose…"

Les vues sur la ville par-delà la rade sont demeurés, à travers des lois sur les constructions, les plans d’extension, les plans directeurs cantonaux, le plan de site de la rade, etc.., le souci permanent des urbanistes et des conservateurs du patrimoine genevois jusqu’à nos jours; ce que nous souhaitons pérenniser par cette pétition.


Association pour la réhabilitation des dégagements visuels sur le lac et la rade de Genève (LARAGE)    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Association pour la réhabilitation des dégagements visuels sur le lac et la rade de Genève (LARAGE) à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...