Un futur pour La Potagère

La Potagère a besoin d'un avenir que l'Etat du Valais, par ses lenteurs bureaucratiques, lui refuse. Soutenez ce magasin unique, signez!

Depuis 37 ans, Marie-Cécile et Jean-François offrent le meilleur d'eux-mêmes au coeur de leur magasin La Potagère à Saint-Pierre-de-Clages. Tout le monde considère ce lieu unique comme une digne vitrine de représentation des produits valaisans.

Sauf les divers services administratifs de l'Etat qui, depuis douze ans, font preuve à leur égard d'une RARE et CRASSE force d'inertie.

En effet, Marie-Cécile et Jean-François, 67 ans, pensent depuis longtemps à péréniser leur entreprise. A La Potagère, le couple aimerait ajouter un atelier de dégustation et des chambres d'hôtes. Pour cela, il faut changer l'affectation des lieux qui est, actuellement, encore en zone agricole.

Aucun problème pour la commune de Chamoson, plein de tracas pour l'Etat qui, depuis 2002, a exigé des centaines de milliers de francs d'investissement (toilettes pour personnes handicapées, normes anti-sismiques, protection contre le feu) avant de REFUSER la modification de zone. 

Malgré des relances continues, le dossier traîne depuis deux ans sur les bureaux de divers services. 

Pour que l'esprit de La Potagère continue, pour que Marie-Cécile et Jean-François puissent assurer leur avenir, nous demandons à nos instances économiques, touristiques et autres de sortir ENFIN de leur marasme administratif et d'accepter la modification du plan de zone.

De plus amples informations sur ce dossier:

http://www.pjinvestigation.ch/fr/?p=1371

http://www.pjinvestigation.ch/fr/?p=1326

http://www.pjinvestigation.ch/fr/?p=33

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Joël Cerutti à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...