Dégâts causés par les corvidés aux cultures et aux biens: pour un plan d'actions efficaces d'ici la fin de l'année 2022

Pétition destinée au Grand Conseil vaudois
(articles 105 et suivants de la loi sur le Grand Conseil)

  Pétition à signer dès que possible
mais au plus tard le mercredi 28 septembre 2022

Dégâts causés par les corvidés aux cultures et aux biens :
mise en place d’un plan d’actions concrètes, immédiates et efficaces
d’ici la fin de l’année 2022  

L’agriculture vaudoise est régulièrement victime de dégâts majeurs causés par les corvidés aux cultures vivrières en raison d’une population d’individus en forte augmentation et de mesures de régulation inadaptées ou inefficaces. Il en résulte d’importantes pertes de production, de temps et de revenu particulièrement problématiques dans un contexte international de pénurie d’approvisionnement alimentaire. A cela s’ajoute la déprédation par les corvidés de certaines infrastructures ainsi que de biens mobiliers et immobiliers.  

Voilà plusieurs années que certains agriculteurs ont approché les autorités cantonales pour leur relayer les enjeux et tenter de trouver des solutions. Malheureusement, les quelques mesures proposées et mises en œuvre par l’Etat ne règlent pas le problème de base. Une interpellation (21.4349) concernant cet enjeu a été déposée au Conseil national le 29 novembre 2021. Quelques jours plus tôt, le 23 novembre 2021, c’est un postulat (21_POS_54) qui a été déposé au Grand Conseil vaudois, qui s’intitule « Dégâts causés par les corvidés aux cultures : que fait l’Etat de Vaud ? ».  

La commission parlementaire chargée d’examiner le postulat a communiqué, le 11 mai 2022, qu’elle avait reçu la confirmation « que le fléau des corvidés était responsable de dégâts majeurs aux cultures vivrières ». Dans le cadre de ses travaux, la commission a reçu diverses informations concernant les mesures prises et a soumis des demandes complémentaires au Conseil d’Etat. Si l’on peut saluer l’action parlementaire et la reconnaissance du problème de fond par le Grand Conseil, les difficultés rencontrées sur le terrain sont largement irrésolues malgré les quelques mesures mises en place.  

C’est pourquoi les signataires de la présente pétition demandent au Conseil d’Etat d’élaborer d’ici la fin de l’année 2022 un plan d’actions concrètes, immédiates et efficaces afin d’enrayer le phénomène, d’entente avec les acteurs professionnels concernés.  

Sylvain Faillétaz, agriculteur, Commugny

Christophe Hauser, agriculteur, Oron-le-Châtel               

Fabian Pellaux, agriculteur, Pomy

Yves-Alain Perret, vigneron-encaveur, Lutry                                  

Marion Wahlen, vigneronne, députée au Grand Conseil, Bogis-Bossey

Olivier Feller, conseiller national, Genolier        


Sylvain Faillétaz - Christophe Hauser - Fabian Pellaux - Yves-Alain Perret - Marion Wahlen - Olivier Feller    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Sylvain Faillétaz - Christophe Hauser - Fabian Pellaux - Yves-Alain Perret - Marion Wahlen - Olivier Feller à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.ch à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 1000 personnes.

Apprendre encore plus...